Fédération des Organisations des Producteurs Agricole du Congo au Nord-Kivu

Améliorer la semence c’est améliorer le secteur agricole : COPROSEM veut prendre le devant au Nord Kivu

lundi 13 août 2018 par Jean Baptiste Musabyimana

Les stratégies pour améliorer la qualité semencière dans le Nord et Sud-Kivu ont été au menu d’un atelier d’un jour le 31 Juillet 2018 à Goma. Un atelier organisé par COPROSEM en collaboration avec TASAI et Elan RDCongo. « Une fois que, toutes stratégies seront mises en application le secteur semencier pourra être bénéfique et impacté sur la production agricole en RDC » espère Monsieur Annany, Président de la COPROSEM. 

Prenant premièrement la parole, Mainza Mugoyi, Coordonnateur régional de TASAI, venu du Kenya déclare, « l’amélioration du secteur agricole est liée à l’amélioration du secteur semencier ». Ces propos vont trouver l’assentiment du professeur Asanzi Mbeyame Christophe, enseignant à l’Université Pédagogique Nationale de Kinshasa et consultant en la matière à TASAI organisation. La « semence c’est la base de l’agriculture. On ne peut pas parler de l’agriculture sans une semence de qualité  », insiste-t-il dans son exposé.
Pour le professeur, la présentation de ces 13 stratégies est objet d’une étude effectuée en 2017, laquelle étude est arrivée aux résultats selon lesquels, « l’industrie semencière de la RDC connait plusieurs défis ». Comme l’industrie semencière fait face à plusieurs problèmes, dont l’anarchie observée dans la fixation de prix des intrants, c’est pourquoi, il est important d’envisager cette intervention stratégique a fin d’améliorer tant soi peu le secteur semencier. La vision est que l’industrie semencière produise une semence compétitive, de qualité abordable, disponible et accessible aux petits exploitants du pays.

Des stratagèmes

Les stratégies pour améliorer le secteur semencier peuvent être nombreuses, mais le professeur Christophe en propose une dizaine, parmi lesquelles : 1) la révision et l’approbation d’une loi sur les semences en RDC ; 2) renforcement du système de production de semences, 3) organisation des mécanismes de commerce transfrontalier de semences, 4) la reconnaissance du COPROSEM et plusieurs autres. Cependant, toutes ces stratégies sont colées à certaines activités déjà ou non encore faites.
Etant présent à la cérémonie, le ministre provincial de l’agriculture, Christophe Ndibeshe, se réjouit de cette initiative. Il souhaite tout de même que, les producteurs produisent plus en qualité et quantité et que leurs conditions de vie soient améliorées grâce à ce travail.
Mais également, le ministre se félicite de la mise en place du bureau de COPROSEM tout en promettant son implication personnelle pour que l’arrêté autorisant le fonctionnement de ce comité puisse fonctionner dans la légalité.
Pour Biakumbi Jonathan, responsable de SENASEM, Sud-Kivu, la mise place du Conseil Provincial sur les Semences va permettre de bien orienter le secteur semencier. Et que, tous les acteurs (multiplicateurs, producteurs et acheteurs) vont se retrouver. La condition pour en arriver c’est la collaboration entre ces deux services. Le prix doit être résultat de cette collaboration entre les deux structures pour arriver à traquer les fraudeurs dans ce domaine. C’est pourquoi, Alfred Mutudi Seleka, assistant du professeur, modérateur du jour, estime que, les acteurs semenciers soutiennent les stratégies qui auront comme conséquence l’amélioration des productions agricoles avec des effets dans le revenu des ménages.
Cosmas Mungazi, AJAC/Goma


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 109 / 73345

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos partenaires  Suivre la vie du site Partenaires régionaux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.5 + AHUNTSIC

Adresse du siège de la FOPAC NK: 78, Avenue Walikale,Quartier Himbi II;Commune de Goma, Ville de Goma,Province du Nord-Kivu
Tél : Conseil d'Administration: +243994 196 568
Secrétaire Exécutif: +243 998 625 497/ +243 811 706 019
E-mail : fopacrdc@yahoo.fr et fopacrdcongo@gmail.com

Soutenu par la DGD (Belgique)  et le CSA