Fédération des Organisations des Producteurs Agricole du Congo au Nord-Kivu
Nord Kivu

L’abc du programme DGD1721

lundi 3 décembre 2018 par Jean Baptiste Musabyimana

Le programme DGD1721 (Direction Générale de Développement de 2017 à 2021) se résume en trois piliers. Le Réseautage. Le Plaidoyer. La Résilience. Claver BALYANENGABO nous donne un aperçu sur ce programme dont il est le point focal à FOPAC NK.

Dans ce programme, FOPAC focalise ses objectifs sur des filières. Comme le Maïs, la pomme de terre, l’huile de palme. Lorsqu’on parle de réseautage. C’est mettre en communication les membres des OPA qui évoluent dans une même filière mais de territoire différents. Par exemple, les producteurs agricoles qui sont [dans la filière] pomme de terre. Ceux-là qui sont à Nyiragongo et ceux qui sont à Masisi ; ils vont commencer à collaborer, ils vont créer un réseau [à l’image d’un réseau de télécommunication]. C’est illustratif parce que FOPAC a quatre filières dans ce programme. Les producteurs agricoles qui sont à Masisi, Nyiragongo et Lubero dans la filière pomme de terre, doivent communiquer à partir de ce réseau. C’est ça le réseautage, selon le Point Focal DGD1721.
Pour les questions de plaidoyer, FOPAC NK forme certains membres des OPA pour les rendre capables de mener des plaidoyers en faveur des producteurs agricoles dans les six territoires du Nord Kivu. Après cette formation, ils ils identifient les problèmes auxquels font face les producteurs agricoles. Notamment les tracasseries. On voit les barrières illégales, la multiplicité de taxes sur les produits vivriers, etc… ils dressent une note de plaidoyer que FOPAC NK soumet aux décideurs, pour voir comment on peut enlever la barrière ou s’il s’agit de sur-taxations voir comment rentrer dans la vraie nomenclature des taxes. Et aider les agents placés dans les territoires à respecter le montant qui est dans la nomenclature. « C’est ce que nous sommes en train de faire au niveau de plaidoyer dans les six territoires du Nord Kivu. Parce que toutes nos activités se focalisent plus sur les OPA » renchérit Claver.
Au niveau de la résilience, FOPAC forme les producteurs agricoles à être résilient. Pour Balyanengabo, être résilient c’est « être capable de faire face aux chocs ». Ainsi les formations ont pour objectif de les rendre capable de résister aux risques éventuels de catastrophes qui peuvent affecter leurs activités agricoles. En s’expliquant, Claver utilise cette illustration : « On jette un regard sur la sécheresse. Cela peut impacter sur la culture. Est-ce que le paysan va croiser les bras et se dire que comme il y a eu une forte sécheresse nous n’allons plus cultiver ? Non, il y aura alors des méthodes qui seront enseignées par les agronomes pour qu’il s’adapte à cette nouvelle situation qui se pose. Lorsqu’il y a guerre ou insécurité qui affecte leur champ, comment faire ? Il y a des méthodes qui seront enseignées aux producteurs agricoles pour qu’ils s’adaptent aux risques de catastrophes. En bref, la résilience, c’est adapter les cultures aux situations imprévisibles qui peuvent toucher aux activités agricoles des paysans au niveau de territoire. Et cela dans toute la province du Nord Kivu ».
Lorsque la population est victime d’une catastrophe, les ménages en situation d’insécurité alimentaire ont souvent au recours à des stratégies de survie préjudiciables, comme la réduction de la qualité de vivres et de la consommation alimentaire, le retrait des enfants de l’école, la diminution des dépenses consacrées aux soins de santé et à l’éducation, l’adoption des pratiques néfastes pour l’environnement, la vente d’avoir productifs et la migration ou déplacement due à une situation de détresse.
Pour cela, un plan communautaire de gestion de risques et catastrophes a été produit par la FOPAC NK en collaboration avec les agriculteurs. Ce document défini des méthodes et des procédures que les producteurs peuvent mettre en pratique pour contourner ces risques et catastrophes.

Prosper Munda Byenda (Stagiaire à la FOPAC NK)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 40 / 73345

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Publications  Suivre la vie du site La lettre d’information   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.5 + AHUNTSIC

Adresse du siège de la FOPAC NK: 78, Avenue Walikale,Quartier Himbi II;Commune de Goma, Ville de Goma,Province du Nord-Kivu
Tél : Conseil d'Administration: +243994 196 568
Secrétaire Exécutif: +243 998 625 497/ +243 811 706 019
E-mail : fopacrdc@yahoo.fr et fopacrdcongo@gmail.com

Soutenu par la DGD (Belgique)  et le CSA