Fédération des Organisations des Producteurs Agricole du Congo au Nord-Kivu

DECLARATION DES ORGANISATIONS PAYSANNES MEMBRES DU COMITE NATIONAL POUR LA PROMOTION DE L’AGRICULTURE FAMILIALE.

vendredi 2 octobre 2020 par Jean Baptiste Musabyimana

Excellence monsieur le président de la République Démocratique du Congo, chef de l’Etat, avec nos hommages les plus déférents.

Nous, délégués des organisations des professionnelles agricoles , membres du Comité National pour la Promotion de l’Agriculture Familiale, CNPAF en sigle, avons le réel plaisir de présenter en ce jour mémorable, notre mémorandum pour présenter les préoccupations profondes de plus de 12 000 000 de producteurs agricoles familiaux que nous représentons à travers nos trois organisations la Confédération Nationale des Producteurs Agricoles du Congo (CONAPAC), Union Nationale des Agriculteurs du Congo(UNAGRICO), la Confédération Paysannes du Congo Principal Regroupement Paysan (COPACO/PRP) accompagnées par le CENADEP, le PREFED, PRODES, CONAFED, INADES, la FONDATION KIBASA MALIBA, IMPACT 1000 JOURS, association province RDC, Kinshasa mon village.
En effet, Excellence monsieur le président de la république,
vous devriez vous être déjà rendu compte que la R.D.C malgré toutes ses potentialités dépend de manière honteuse de l’importation des produits vivriers alors que , nous disposons des capacités et les plus de 80% de la population congolaise soit environ plus de 60 000 000 de ménages des producteurs agricoles familiaux.
C’est pour, non seulement restaurer l’honneur, la dignité et l’estime des producteurs agricoles congolais que le CNPAF, propose ce qui suit.
1.La proclamation et la reconnaissance par la R.D.C de la décennie de l’agriculture familiale (2019-2028) telle décrétée par les nations unies à laquelle notre pays a souscrit.
2.La mise en place d’un commissariat général en haut niveau de la république chargé de l’agriculture familiale qui sera animé par des professionnels de l’agriculture pour canaliser les efforts et les préoccupations des agriculteurs familiaux.
3.Le respect et la mise en application des accords de MAPUTO renforcés par ceux de MALABO qui imposent aux pays signataires d’accorder au minimum 10% du budget à l’agriculture au niveau national ceci nous permettra de réduire notre dépendance de l’extérieur en favorisant la production nationale par la promotion de l’agriculture familiale.
4.Le CNPAF, exige que les fonds déjà limités dont dispose le pays, ne soient gaspillés dans l’importation et soient mis en la disposition des nationaux dans le cadre de l’entreprenariat agricole. La R.D.C dispose des ressources compétentes capables de faire ce travail si des préalables sont bien définis.
5.La dotation et la mise en œuvre d’une politique agricole intégrant les préoccupations de la majorité des producteurs et autres professionnels du secteur.
6.Il est important et urgent que la R.D.C finalise le processus de la mise en place de la politique foncière nationale afin d’éviter des multiples accaparements et spoliations des terres des petits producteurs auxquels nous assistons ce derniers temps surtout avec les nouvelles velléités de faire de la R.D.C, un réservoir d’acquisition des terres. La R.D.C n’est pas à vendre.
Excellence monsieur le Président de la République,
il vous reste plus ou moins mille jours de votre mandat.
Mille jours pour prouver que toutes vos bonnes intentions de soutenir le secteur agricole à travers les nombreuses initiatives sont porteuses d’espoir pour le peuple congolais d’abord.
Les organisations paysannes regroupées au sein du CNPAF sollicitent votre propre implication pour l’organisation d’une conférence nationale agricole qui pourra définir les grandes orientations dans le secteur agricole et les actions à prendre afin d’éviter les saupoudrages et les risques de gaspillages des moyens rares affectés dans l’agriculture.
C’est dans ce cadre que le CNPAF et ses partenaires vous promettent de se mobiliser pour l’organisation de cette conférence nationale agricole et s’engage à vous accompagner pour la réussite de votre projet de société e dans votre vision de la revanche du sol contre le sous-sol en vue de vaincre la pauvreté en RDC comme vous l’avez promis lors de la campagne.
Excellence monsieur le président de la République,
Lors de votre discours, vous avez insisté sur la revanche de l’agriculture sur les mines. Pour ce faire, vous ne pourrez le faire sans les producteurs familiaux. Vous êtes mieux placé de par votre histoire à comprendre que les grandes puissances de ce monde ont aussi misé sur la souveraineté alimentaire et en ont fait un enjeu stratégique.
La R.D.C devra en faire autant, si elle veut s’imposer comme grande puissance au centre de l’Afrique, de l’Afrique entière et pourquoi pas une puissance mondiale.
Excellence monsieur le président de la République, chef de l’Etat, nous sollicitons officiellement une audience au cours de laquelle nous pourrions vous expliquer en long et en large, nos préoccupations et nos différents programmes.
Espérant que ce mémo rencontrera votre assentiment, nous vous réitérons, Excellence monsieur le Président de la République, nos engagements à nourrir la R.D.C avec du made in Congo par l’agriculture familiale et sollicitons votre soutien.
Ainsi fait à Kinshasa, ce 1/10/2020.
Pour le CNPAF
MATHUSALEM PALUKU MIVIMBA
Président du comité organisateur.


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 12 / 122235

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Publications  Suivre la vie du site La lettre d’information   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.5 + AHUNTSIC

Adresse du siège de la FOPAC NK: 78, Avenue Walikale,Quartier Himbi II;Commune de Goma, Ville de Goma,Province du Nord-Kivu
Tél : Conseil d'Administration: +243994 196 568
Secrétaire Exécutif: +243 998 625 497/ +243 811 706 019
E-mail : fopacrdc@yahoo.fr et fopacrdcongo@gmail.com

Soutenu par la DGD (Belgique)  et le CSA